Le radeau

Auteurs (répartis en cinq équipes) : 
Milieu Voir / Prendre / Poser / Placer / Construire : Chloé Herdrich, Camille Rousseau, Antoine Verdelle, Tomas Smith et Pierre Baumann.
Milieu Regarder / Documenter / Raconter : Johanna Deazevedo, Arnaud Barde, Clémence Foix et Stéphane Abboud.
Milieu Enquêter / Modéliser / Fabriquer / Outiller / Lier : Jessie Rouet, Ely Méchain, Marie Félicie Queudelin et Pierre Bourdareau
Milieu Imaginer-Documenter / Écrire-Dessiner : Pénélope Pillas, Lisa Vallot, Marion Vales, Malvina Vales et Anne-Perrine Couët.
Milieu Éditer / Mettre en pages / Imprimer / Relier / Façonner : Émilie Ramisse, Alice Vivancos et Guillaume Delamarche.

Coordination scientifique et pédagogique :
Stéphane Abboud , Pierre Baumann, Pierre Bourdareau, Anne-Perrine Couët, Guillaume Delamarche.

Soutien : l'UFR Humanités et l'Unité de Recherche CLARE EA 4593 de l'Université Bordeaux Montaigne, le Centre d'Art Contemporain Le Bel Ordinaire et la Réserve naturelle de la Vallée de l'Ossau.

Juin 2019

Réalités de la recherche (collective) en arts

Huit cas de recherche collective en arts à l'université, en école d'art et ailleurs :

Moby-dick
biomorphisme
Éditions incertain sens
Réengager freire
La part de l'oeil
Un film infini
Laboratoire des hypothèses
Suspended spaces

La recherche en arts, en prise avec son institutionnalisation au sein des universités et des écoles d'art, à l'échelle nationale et européenne en particulier, se confronte bien souvent aux mêmes critères que ceux de toute recherche expérimentale : de nouveauté, de créativité, d’incertitude, de systématisation et de transférabilité. Au delà de l’indiscipline nécessaire à toute discipline, peut-on nommer et discuter des réalités pragmatiques qui se trament derrière l’évidence de ces critères ?

Pour y répondre, ce livre fait d’abord le pari de ne pas assimiler les deux fonctions sociales que sont celle de l’artiste et celle du chercheur en arts pour tenter de voir ce qui diffère dans le faire et l’expérience de terrain dès lors qu’on pense, selon les cas, « comme un chercheur en arts » ou « comme un artiste ». Ce livre mise ensuite sur l’idée que la compréhension de ces réalités passe par l’observation de ce qui se fait collectivement au sein même de nos institutions et en dehors, et ce parfois depuis plus de trente ans. Huit équipes de recherche exposent par le menu leurs objets, leurs méthodes, leur organisation, leur milieu et le pouvoir de démonstration de la pensée artistique, esthétique et politique qu’elles déploient collectivement et durablement, par le verbe, les faits et les gestes.

Ce livre est le deuxième volume dédié à une approche écologique de l’art (écopoïétique) développée dans le cadre du projet Moby-Dick, conduit par le Laboratoire des Objets Libres à l’Université Bordeaux Montaigne.

Direction : Pierre Baumann

Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux

ISBN : 979-10-300-0354-3 - 9791030003543

Avril 2019

photo : copyleft Pierre Baumann



Dire Moby-Dick par la recherche en arts


Dire Moby-Dick par la recherche en arts est à lire comme un appareillage. On dit « par » comme on dirait avec, mais aussi en direction, à l’image du langage marin, qui dit voir la terre ou l’animal au loin, par le travers ou par toute autre pièce du navire pour aligner une direction à partir de sa propre situation. Alors, par qualifie tout autant le bagage, la position et la visée.

Construit comme une préparation au voyage, ce livre a d’abord été conçu pour donner à entendre la la lecture francophone, ininterrompue et inédite des 139 chapitres du roman de MelvilleMoby-Dick ou le cachalot. Cette performance de trente-deux heures dessine une ligne continue entre lire, dire et faire et donne à penser que réécrire Moby-Dick est impossible. Mais à partir de Moby-Dick, on peut construire une nouvelle écriture artistique basée sur une actualisation nécessaire de notre relation au Léviathan, qui mise sur une attention durable, écologique ou éthologique à l’égard des objets du roman.

– Extrait du quatrième de couverture.


Direction : Pierre Baumann

Auteurs : Chloé Bappel, Étienne Beaudouin, Christine Bielle, Marlaine Bournel, Alice Camuzeaux, Simon Deniboire, Esther Pontoreau, Camille Rousseau, Tomas Smith, Anne Wambergue (Artistes, étudiants chercheurs en Master et en Doctorat en Art de l'Université Bordeaux Montaigne)

Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux

ISBN : 979-10-300-0259-1

Mars 2018

photo : copyleft Pierre Baumann






GOODBYE MUCHACHO


Auto-édition

Tiré à 2 exemplaires

Aout 2017




HÔTEL // nous sommes de passage


Auto-édition 

Tiré à 500 exemplaires

Mai 2017

Using Format